Laboratoire pédagogique du Greta du Velay

Laboratoire pédagogique du Greta du Velay

Brefe

Temps de lecture estimé à 2 min.
Accélérer l'emploi des réfugiés et des primo-arrivants

Contexte

Les réfugiés rencontrent davantage de difficultés à accéder au marché du travail que les autres groupes défavorisés. Selon les pays, il leur faut parfois plus de six ans pour rattraper leur retard en matière d'accès à l'emploi, la situation étant particulièrement difficile pour les femmes.

Les réfugiés et les nouveaux arrivants qui parlent couramment la langue du pays d'accueil disposent de plus de facilités. Mais tous les pays n'offrent pas les mêmes possibilités d'apprentissage de leur langue.

L'accès à l'emploi pourrait être amélioré si l'on ne faisait pas de la maîtrise de la langue une condition sine qua non et si cet apprentissage était mieux organisé sur le lieu de travail avec l'appui des employeurs qui ont des besoins de main d'oeuvre. L'expérience montre qu'il est également plus efficace.

Nous souhaitons

  • améliorer l'expérience d'apprentissage des réfugiés et des primo-arrivants
  • faciliter un accès plus rapide à l'emploi en transférant une partie de l'apprentissage linguistique au sein de l'entreprise
  • valoriser les compétences clés et les aptitudes transversales pour obtenir un premier emploi
  • outiller les entreprises pour les associer au processus d'apprentissage.

Pour cela nous intervenons à trois niveaux

1) Auprès des professeurs de langues, formateurs, travailleurs sociaux et bénévoles pour :

  • adapter leur intervention en respectant l'histoire personnelle des réfugiés et des nouveaux arrivants
  • prendre en compte l'expérience migratoire et antérieure
  • intégrer les attentes et les priorités en matière d'intégration dans le pays d'accueil
  • intégrer l'expérience et les pratiques d'apprentissage, en particulier en ce qui concerne l'acquisition des langues
  • développer la compétence clé "apprendre à apprendre"
  • accompagner la création d'un environnement d'apprentissage personnel afin d'optimiser l'apprentissage en dehors d'un centre formel, à la maison ou au travail.

2) Auprès des réfugiés et des primo-arrivants pour identifier et développer leurs compétences dans une perspective d'emploi en :

  • valorisant l'expérience migratoire
  • identifiant les compétences qui peuvent être utilisées pour travailler rapidement
  • développant les compétences clés et les aptitudes transversales dans une perspective d'accès à l'emploi puis d'évolution.

3) Auprès des entreprises pour :

  • les sensibiliser à l'embauche de travailleurs avec les compétences transversales et les aptitudes nécessaires
  • préparer l'accueil (sensibilisation des employés, formation d'un tuteur, adaptation du poste de travail)
  • accompagner un migrant nouvellement embauché dans l'entreprise.